BUSCA

Links Patrocinados



Buscar por Autor
   A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z


L'étranger
(Albert Camus)

Publicidade
Comment vivre ? Meursault, employé de bureau modèle à Alger a choisi de demeurer le spectateur de la vie ordinaire. Observer le monde et les autres, par exemple sans une larme, à l?enterrement de sa mère qu?il a mise dans un asile. Mais il faisait si chaud que le malaise était plus envahissant que le chagrin. Et puis observer la ville, le dimanche où il s?ennuie. Une sorte de curiosité habituelle pour l?insignifiance, comme pour meubler le vide de sa vie. Surtout, ne rien changer, refuser l?ambition, par exemple une promotion à Paris. Ne pas s?engager. Après tout, sa maîtresse Marie n?est-elle pas uniquement un exutoire sexuel? Il aurait pu mentir en lui disant qu?il l?aime?C?est elle qui veut l?épouser. Ne pas exercer son sens critique. Il aurait pu intervenir pour éviter que le vieux Salamano ne martyrise quotidiennement son chien, qui a remplacé sa femme d?ailleurs. Ne pas s?interroger. Ne pas juger les autres. Ignorer le «qu?en dira-t-on»: aller au cinéma avec Marie, le lendemain de l?enterrement de sa mère. Faut-il penser que Meursault considère ses semblables comme tous imparfaits par nature, lui y compris? Il n?en parle pas. Les autres, il les écoute sans plus. Les comprend même. Parce qu?il le trouve gentil, le voilà qui apporte son aide à un autre voisin, Raymond Sintès, un souteneur qui tabasse sa concubine. Rester neutre.?Il arrive un moment où la société va rejeter ce corps étranger- c?est le titre du livre d?ailleurs- Entraîné dans cette spirale de renoncements, il devient meurtrier par hasard, sur cette plage fatale où il va exécuter un Arabe, le frère de sa concubine, qui a déjà blessé Raymond. Mais il faisait si chaud dans cette lumière si dure, reflétée par le couteau menaçant, qu?il a tiré , aveuglé par la sueur. Ce n?est pas un crime raciste mais crapuleux dira le procureur qui relève toutes les preuves de son insensibilité, filiale surtout, et son absence de repentir. Les mois d?instruction ont dressé de Meursault un portrait psychologique monstrueux car il n?aime pas sa mère selon les normes et il ne croit pas en dieu. Pendant cette période, il a découvert le monde de la prison en ignorant qu?elle est la privation de liberté. Privation de cigarettes, de femmes qui se font cruellement sentir au début. Mais on s?habitue à tout.?Il a chassé l?ennui avec le jeu du dénombrement: faire la somme de tout ce qu?il possède par le biais du souvenir. Avec le sommeil, il a pu fuir le réel . Il a pu relire indéfiniment une histoire sur un bout de journal. Il a appris à parler tout seul . Après le procès, condamné à la peine capitale, peut-être davantage pour avoir placé sa mère dans un hospice, que pour le crime prémédité selon la justice, Meursault sait qu?il doit payer . Lui qui a toujours laissé libre cours à ses besoins physiques plus qu?à ses sentiments inverse sa logique inconsciemment. Et il y a la peur de la mort, comme celle d?un animal aux abois, la joie d?inventer une libération possible, enfin la colère et les insultes à l?aumônier trop pétri de certitudes qui le presse de s?abandonner au divin?Mais le condamné retrouve la paix avec l?indifférence maîtresse du monde.. .



Resumos Relacionados


- L'étranger

- L'étranger

- L'etranger

- Où Tombe L?ombre

- L'étranger



Passei.com.br | Portal da Programação | Biografias

FACEBOOK


PUBLICIDADE




encyclopedia