BUSCA

Links Patrocinados



Buscar por Autor
   A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z


Génétique Et Criminalité
(sujeeva)

Publicidade
Génétique et Criminalité

Quand vous ouvrez la première du site, vous voyez au premier plan un texte intitulé : genetic et crime. En le lisant, vous verrez très vite qu?il s?agit d?une traduction automatique d?un texte à l?origine écrit en Anglais. Pour les anglophones, allez à la source.
Comme il a été publié en mai 2005, je ne peux guère envisager de le traduire pour de bon ! Mais je vous en offre quelques lignes afin de vous donner l?envie de lire l?extrait en anglais, au demeurant intéressant.

-J?ai été étonné d?entendre quelqu?un déclarer : en ce qui concerne les Murray, il semble que le crime soit une affaire de famille - le père, le fils et la fille ? tous sont associés à quelque activité criminelle. » C?est ce qui ressort d?une étude fort connue de 1993 qui décrit une mutation Génétique du chromosome X, en rapport avec un léger retard mental, et parfois lié à une attitude agressive au sein de cette famille hollandaise. J?avais toujours cru que le chômage, la pauvreté, l?abus de drogues ainsi que nombre d?autres facteurs étaient responsables de la violence et de la criminalité. Est-ce que le comportement criminel pourrait trouver sa source dans la génétique ?
A Atlanta, le docteur Sullivan, président de la « Morehouse School of Medecine » a classifié violence et criminalité parmi les problèmes de santé. Le docteur Sullivan a été amené à en considérer les incidences biologiques : sexe, chimie du cerveau et composition génétique. Il a découvert une corrélation entre agressivité et anormalité au niveau de la sérotonine, laquelle est directement reliée à certains gènes. Une autre étude, en 1993, a également mis en évidence un lien entre gènes et violence comportementale. Cette mutation du chromosome X, décrite dans le cas Murray, a également été associée à un comportement parfois agressif et une légère déficience mentale. Cette mutation a provoqué une complète déficience de l?enzyme monoamine oxydase censée métaboliser la sérotonine. Selon M. David Goldman, chercheur en génétique à l?Institut National de « Alcoholism and Alcohol Abuse », les individus qui possèdent ce gène anormal sont sujets à des crises d?agression impulsives. Néanmoins, les lieux, l?époque, et l?importance de leurs agissements ont été aussi variés qu?imprévisibles.-

Bonne lecture à tous.



Resumos Relacionados


- Le Coureur Du Cerf-volant

- Et Si C'était Vrai

- The Darwin Awards, Survival Of The Fittest

- Comment Rechercher Presque N'importe Quoi : Un Guide Canadien Pour Des Étudiants, Des Consommateurs

- Les Cartes Megabônus Unicard



Passei.com.br | Portal da Programação | Biografias

FACEBOOK


PUBLICIDADE




encyclopedia