BUSCA

Links Patrocinados



Buscar por Autor
   A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z


Destin De Femmes
(abdelmalek el mimouni)

Publicidade
Destin de femme I

Dieu créa au début un homme puis sa femme, ils eurent parait-il
une fille et deux garçons. En grandissant ,l?un des frères jetta
sa dévolue sur sa s?ur qui était sans doute pulpeuse, de toute
façon il n?avait pas le choix,elle était femelle unique sur terre.
Le fait de se partager la blondinette n?a pas été accepté ou abordé. Vint alors le moment crucial de passer a l?assaut et s?accaparer le bijou?on assassina l?autre et on prend possession de la belle qui devint la mère de l?univers?.en ce moment le mot inceste n?avait pas de signification. Actuellement, on reconnaît discrètement que nous sommes son fruit..que cela plaise ou non..et d?ailleurs mieux vaut être issu de l?inceste que du singe?là encore aucun autre choix possible. Ainsi la femme a donc toujours était l?objet de domination, d?exploitation et d?acquisition?.Des siècles se sont succédés sans rien changer à sa position. Dans l?antiquité, le seigneur c'est-à dire l?homme tout puissant avec sa barbe et moustache, sa dignité et prestige pratiquait l?hospitalité sexuelle c'est-à-dire livre sa femme et ses filles aux hotes désirables ou on. Au cinquième siècle av.jc , on instaure la prostitution profane , soit, aux alentours des sanctuaires religieux , les hommes peuvent prendre possession de ces corps frêles et sans défense pour un moment puis les abandonner a leur sort. Après la délivrance, les progénitures sont abondonnées aux
pirates et marchands qui les élèvent comme des poulets et les revendent a titre d?esclaves. Puis , notre docile moitié a vue son rang s?améliorer , elle devient par statue « objet du maître » qui a le droit absolu sur son corps et âme. De la , elle passa au grade de dictérions (maisons d?état ou sont exploitées les femmes au profit du régime et sa trésorerie ). Ces dictérions ont par la suite étaient divisées en : dictériades , aulétrides et hétaires . Mais le malheur de la femme a continué a se perpétuer. Ainsi, un jour on décréta,que pour assouvir le besoin de monsieur en chair fraîche , il est nécessaire de diviser cette catégorie en deux, l?une dédiée administrativement et légalement , c?est l?épouse , et l?autre sans statue sera sacrifiée pour les urineries passagères de monsieur. Enfin, on est devenu moderne, équitable et on a passé au choses sérieuses,on reconnaît et adopte les livres saints, émanant de dieu et qui privent la femme de ses droits minimes. Le male lui,est plutôt bien servi et dispose ainsi d?un moyen tout a fait légal de pouvoir enfin manipuler, exploiter et se servir a outrance du corps de son autre moitié? il peut tester le bon fonctionnement de son outil en défrichant , démolissant les fentes , inspectant les coutures , plis et replis et a chaque fois tenter de battre le record initialement mémorisé par son prédécesseur sur sa victime . celle-ci sans recours légal, ni résistance physique adéquate ne peut que constater et mémoriser le travail performatif du male oppresseur, dominateur qui l?a contraint au jeu du plaisir personnel non partagé. Les romains ont ainsi, bien avant les arabes profité de cet état de chose en créant les meretrix (maisons de femmes esclaves) dirigée par un leno (proxenète agrémenté),un fait dont atteste les fouilles récentes et anciennes a Pompéi ?suivirent par les gynécées et les harems où la femme devient une denrée que l?on peut stocker et user a volonté et ceci en fonction de sa bourse. L?armée du monde moderne a aussi organisé et financer la création de « camp followers » ou camp suiveurs , soit des milliers de femmes qui sont obligées de croupir a coté des militaires pour que le baroudeur puisse la monter entre deux batailles. L?église , et surtout en temps du pape Jules II a autorisé et permit l?exploitation de la femme en instaurant des « public hotel » dirigé par des religieux qui collectent le fruit du travail de ses pécheresses devenues bienfaitrices pour le moment et pour couronner le tout on imposa a notre moitié de porter un collier jaune pour montrer son appartenance et rang en société. Mais monsieur est insatisfait, il créa même des appareils qu?ils chevauchent exactement comme il le fait avec sa douce moitié (moteurs) et adopta la même attitude avec les animaux . Pour conclure , on n?oubliera pas de citer le complex prostitutionnel allemand (des milliers de femmes destinées a essorer les visiteurs et autres).
L?Afrique elle, a connu et continue a perdurer l?exploitation, la marginalisation, l?oppression patriarcale et le favoritisme de l?enfant male sur la femelle?et a sectionner le sexe de la femelle pour qu?il ne soit qu?un trou passif?..pendant que d?autres font porter a la femme une kechchaba la couvrant totalement.
Va ma s?ur , ma mère, ma fille , va?.ce n?est pas encore demain que tu auras tes droits !



Resumos Relacionados


- Destin De Créatures

- Femmes D'iran

- Quelle Est La Plus Belle Femme?

- Je L'aimais

- Saucisson



Passei.com.br | Portal da Programação | Biografias

FACEBOOK


PUBLICIDADE




encyclopedia